Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mode futile

  • Une vente immobilière sécurisée, c'est quoi ?

    • Assistance à l’élaboration de l’offre d’achat d’un futur acquéreur.

    Un acquéreur est conquis par votre maison ou votre appartement ? Tout est en adéquation avec ses critères ? Vous arrivez enfin à vendre son bien immobilier dans le 66 ?

    Oui, mais il souhaite négocier le prix de vente… C’est normal.

    Pas de problème, sur votre demande, votre coach immobilier vous assiste à la négociation. Il se déplace à votre domicile ou met en place une conférence téléphonique, participe au rendez vous ou vous assiste à la conférence et vous aide à vous mettre d’accord avec votre acheteur.

    Ensemble nous élaborerons l’offre d’achat (document fournit par votre coach immobilier, ou via notre site internet sur votre interface « espace clients ».

    • Constitution du dossier pour l’établissement de la promesse de vente (notaire)

    Votre coach immobilier, constitue le dossier nécessaire à l’élaboration de la promesse de vente et le transmet aux notaires désignés. Il suit l’avancement du dossier et vous tient informé via votre interface « espace clients ».

    • Vérification du projet de la promesse de vente transmis par le notaire et prise de rendez-vous.

    Pour que tout soit parfaitement géré, votre coach immobilier vérifie le projet de promesse de vente transmis par le notaire, afin qu’il soit parfaitement conforme aux accords des parties.

    Nous organisons pour vous la mise en place des rendez-vous chez le notaire pour la signature.

    • Assistance à la signature de la promesse de vente.

    Votre coach immobilier vous assiste à la signature de la promesse de vente chez le Notaire.

     

  • Ma beauté ne connait pas la crise

    Budget vacances, augmentation du coût de la vie, incertitudes au regard de l’avenir. Nombreuses sont les raisons qui peuvent faire que l’on soit obligé de considérer avec prudence les dépenses relatives aux produits cosmétiques. Pour autant, il existe quelques petites astuces pour permettre de ne pas sacrifier l’entretien de votre beauté.

    Les fausses bonnes idées

    Qui pense « économie » pense parfois « produits faits maison », pour lesquels il n’est pas difficile de trouver des recettes. L’idée de faire soi-même quelques produits est a priori séduisante mais les inconvénients sont aussi nombreux (voir Votre Diététique d’août 2020) : coût des matières premières de qualité souvent élevé, complexité de certaines recettes, efficacité aléatoire et parfois à court terme, durée de vie limitée de certaines matières premières et surtout des produits finis, sensibles à l’oxydation et à la dégradation microbiologique.

    Autre fausse bonne idée

    Se contenter d’utiliser des échantillons glanés à droite et à gauche. Un sujet que nous avons également déjà abordé, en réponse à une question de lectrice (janvier 2008). Cela nous avait d’ailleurs valu une lettre virulente d’une personne qui nous disait qu’il fallait bien qu’elle essaie avant d’acheter. Rien de plus normal en effet que de vouloir être sûr que le produit convienne bien à votre attente, autre façon de ne pas gaspiller. Mais de là à accumuler les « échantillons gratuits » que l’on demande d’envoyer « gratuitement » ou bien accaparer un conseiller en magasin, pour finalement ne demander qu’un échantillon et ne jamais rien acheter, il y a une limite à ne pas franchir.

  • G Nadine Corrado Rencontre avec la styliste - FIN

    Comment naissent vos collections ?

    G Nadine Corrado : Le plus souvent l’architecture et la musique sont les moteurs de mon inspiration. C’est comme une émotion « cérébrale », un flash, une vision que je couche ensuite sur le papier. De ce dessin naît un prototype que je réalise à la main, que je modélise en choisissant soigneusement les matières. Vient ensuite le temps de la production dans l’atelier de confection à l’aide d’outils modernes. J’accorde une grande importance à la qualité des finitions pour que le résultat final soit conforme au prototype.

     

    "Produire à l’étranger ça n’a pas sens ! Mes créations resteront made in France, pour l’éthique, pour l’emploi. Produire localement et transmettre les savoir-faire sont des valeurs que je défends."


     

    "Aujourd’hui être créateur de mode en France est un parcours du combattant. Avec la mondialisation, nous devons tirer notre épingle du jeu par l’artisanat et la qualité."

     Quels sont vos plus beaux souvenir de créatrice ?

    G Nadine Corrado : Dans les meilleurs moments de ma carrière de styliste, les défilés occupent une place particulière. Même s’ils sont brefs, ces petits instants de lumière sur les podiums restent uniques et transmettent des émotions très fortes. Au quotidien, voir mes collections portées par des clients est aussi très gratifiant.

  • G Nadine Corrado Rencontre avec la styliste à la double influence

    C’est à l’age de 5 ans que G Nadine Corrado quitte la France pour un petit village de montagne Italien. Dans son école de bonnes sœurs on lui enseigne les rudiments de la broderie, du point de croix et du tricot. Mais c’est en compagnie d’une grand-mère du village qu’elle se perfectionne et que naît sa passion pour la couture et à 6 ans elle remporte le concours de création de son école.

    Précoce, la jeune femme intègre rapidement une école de haute couture, obtient son diplôme et commence à travailler avec succès à son compte avant de revenir en France pour parfaire sa formation et apprendre les techniques industrielles.

    Cette double influence, l’artisanat Italien et la technique industrielle française, confère à la créatrice un style et une identité forte à sa marque éponyme.

    "J’ai toujours voulu perfectionner ma technique, je n’ai jamais cessé d’apprendre"

    On vous définit comme une styliste Italienne (Cf. Magazine Elle) et pourtant vous êtes bien Française ?

    G Nadine Corrado : Oui, je suis Française mais ma culture scolaire et littéraire est italienne, c’est qui est sans doute à l’origine de mon accent (rire). Je tiens beaucoup à cette double culture qui fait entièrement partie de mon identité et qui influence beaucoup mes créations.

  • Maison en vente à Saint Lizier

    Nous sommes en vacances en Ariège pour les vacances de Février 2021 et qu'a t-on découvert ? Des annonces de vente de maison à Saint Lizier ,  pas cheres du tout ! A vous de juger :

    Vente Maison 7 pièces 122 m² à Saint lizier

    prix : 181 750 €

    maison saint lizier.jpg

    Maison de 122 m2 avec 3/4 chambres et bureau.

    Die. En centre ville, sans vis à vis, cette maison est très lumineuse. Au rez-de-chaussée, la buanderie et le garage. Le devant de la maison dispose d'une petite cour fermée. Au premier étage, la cuisine intégrée, le séjour avec deux portes fenêtres donnant sur un balcon, une salle d'eau et w.c. Au deuxième étage, trois chambres. Au dernier, le bureau avec une chambre ou salle de jeux. Le chauffage central est au fioul.

    Cette maison a été entièrement rénovée. Vous pouvez rentrer sans travaux.

     

    • Nombre de pièces : 7

    • Surface : 122m2 environ

    • Parking / Garage

    • Balcon / Terrasse

    Agencement
    - Nombre de chambre(s) : 3
    Annexes
    - Parking

    maison saint lizier à vendre.jpg

  • Ma beauté ne connait pas la crise - SUITE

    Entretenir au long terme sa peau avec uniquement des échantillons signifie en effet que celle-ci ne bénéficiera jamais de l’action soutenue d’actifs en synergie (ce qui est le cas quand vous employez le nettoyant, le tonique et les crèmes de jour et de nuit d’une gamme précise). C’est également risquer, en passant rapidement d’une formule à une autre, de perdre les bénéfices certains offerts par les actifs… sans parler du risque multiplié de tomber sur des ingrédients, même bio, que votre peau ne supportera pas.

    Enfin, qui dit produits naturels et respectueux de l’homme et de son environnement dit également respect d’une certaine éthique. Et derrière ces échantillons auxquels certains estiment avoir « droit gratuitement », il y a aussi des entreprises (souvent familiales) pour qui ces échantillons sont une dépense, d’investissement certes, mais une dépense quand même. Il ne faut pas l’oublier.

    Ne pas gaspiller

    Vous pensez que les crèmes en tube sont plus « hygiéniques » que celles en pot ? Plus ou moins vrai. Ce qui est certain en tous cas c’est qu’à la fin il peut rester de 5 à 10 % dans le tube, que vous ne pourrez pas faire sortir. Alors qu’avec une crème en pot, en passant bien votre doigt à l’intérieur, vous ne gaspillerez rien.


    Produit en flacon-pompe arrivé au bout ? Pensez à dévisser le bouchon avec son plongeur et faites descendre le reste du contenu en tapant le col dans le creux de votre main (attention si c’est un flacon très fragile en verre fin !).
    Plus rien ne sort de votre flacon de shampooing ? Ajoutez-y l’équivalent d’une petite tasse à café d’eau tiède à chaude, agitez doucement (pour ne pas trop faire mousser) et versez le tout dans le creux de votre paume. Vous aurez au moins de quoi faire un lavage supplémentaire !


    Et à propos de shampooing, si vous vous rendez compte que celui que vous avez acheté ne vous convient pas, ne le jetez pas : il fera une excellente lessive pour votre linge délicat à laver à la main.