Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • P'tain j'en ai marre d'Ebay!

    Tout est dans le titre! A chaque fois, je me fais avoir et toutes mes super affaires me passent sous le nez... parce que je suis incapable de restr scotchée à mon ordi jusqu'à la dernière seconde. Je surveille distraitement en surfant sur le web, et à chaque fois, c'est la même chose, je me réveille au dernier moment, trop tard, et je perds!

    Y a pas des manuels pour les nuls en utilisation d'ebay? Le seul truc que j'ai réussi à remporter, c'est une paire de lunettes...

    Moi aussi, je veux des supers fringues pour par cher, me la péter en disant que j'ai eu cette robe CDC à un prix dérisoire sur Ebay (oui, parce que je suis une Geekette super maline!). En attendant, j'ai que mes yeux pour pleurer...

    Puisque c'est comme ça, je vais manger, puis regarder la nouvelle saison de Smallville (même si ça commence un peu à me soûler) et finir par le Arte Summer Festival (avec Patrick Watson, Vampire weekend, The Gossip (que j'ai tous vus cet été!!) et plein d'autres encore!)

    Bonne soirée

    Lien permanent Catégories : Melle C & le web, Melle C & ses blablas existentiels 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Ô rage, Ô désespoir

    Je suis une grande consommatrice de Labello.

    Quand, j'étais petite, ce fut mon premier rouge à lèvres (à défaut de pouvoir piquer ceux de ma mère). Mon préféré était, et était toujours jusqu'à récemment, celui à la fraise, parce qu'il faisait les lèvres toutes rouges, qu'il sentait bon et qu'en plus il avait bon goût (oui, j'aime beaucoup me lécher les lèvres une fois après avoir mis du labello, d'où l'obligation de m'en retartiner régulièrement, et d'où par conséquence une consommation excessive).

    A mon grand désappointement, la formule a été  amélioré changé cet été et un effet glossy lui a été rajouté, ce que je déteste absolument. D'une, je suis assez conservatrice et j'aimais le produit tel qu'il était avant, avec le rougissement subtil des lèvres qu'il apportait, de deux, j'ai maintenant l'impression de me promener avec un pot de peinture collant sur la bouche.

    Ça m'énerve cette manie d'innover les formules. Ça a commencé avec les Pym's, où pour améliorer le goût, ils ont remplacé la sorte de gelée compacte fruitée que je mangeais en dernier (c'était mon petit plaisir de décortiquer les Pym's en terminant par l'intérieur à l'orange ou à la framboise) par une sorte de coulis qui a conduit à ce que ça ne m'amuse plus du tout de manger des Pym's et que je m'en détourne pour me rabattre sur les faux Pym's qui, eux, avaient gardé l'intérieur gélifié; puis ce fut le Nesquik (un goût subtilement différent, "plus chocolaté", auquel j'ai fini par m'habituer) et maintenant c'est le Labello! Ils avaient déjà changé la formule deux ou trois ans auparavant, et après les ronchonnements de rigueur (oh non, il ne fait plus la bouche aussi rouge! il a moins de goût!), j'avais fini par ne plus le lâcher, reconnaissant qu'il était quand même beaucoup plus hydratant que le modèle précédent.

    Mais là, le côté glossy, c'est juste pas possible! Parce que la nature m'a doté d'une bouche assez généreuse (à défaut d'avoir été généreuse ailleurs!) et que le gloss sur des bouches charnues, ça fait... tarte!

    Alors je crois que la rupture avec mon Labello à la fraise préféré est consommée, après plusieurs années de bons, loyaux et fidèles services, et que je vais devoir me mettre en quête d'un nouveau baume pour les lèvres... Donc si vous avez des idées, tous les conseils sont les bienvenus (seules exigences: qu'il soit hydratant... et à la fraise!).

    Lien permanent Catégories : Melle C & les produits de beauté, Melle C & ses blablas existentiels 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Mon nouveau sac...

    Parce que je n'ai pas fait QUE rester devant mon poste de télévision pour suivre les JO.

    Au cours de mes pérégrinations bretonnes, j'ai eu la chance de tomber sur ce magnifique sac en cuir. Il m'attendait bien sagement, dans une friperie, alors que je jetai un regard morne autour de moi (le problème avec les friperies, c'est qu'il faut être hyper motivée et ne pas se laisser décontenancée par l'amoncellement de vêtements de toute sorte, mais bon là je ne vous apprends rien...). Bref il était là, sa couleur m'a tout de suite tapée dans l'oeil du fond de la salle. J'ai tout de suite foncé vers lui. Sa forme m'a séduite (il m'a fait penser à une besace de journaliste reporter), j'ai adoré toutes ses poches et j'ai complètement fondue pour son prix (2 euros). Depuis le temps que je cherchais un sac en cuir...

    En tout cas, il apaisera ma quête du sac en cuir parfait pour un moment (oui, parce que je cherche un grand sac en cuir, indémodable, qui irait avec tout, mais je n'ai pas encore d'idée de forme ni de couleur précise, juste qu'il soit grand, parce que je suis un peu bordélique et que j'aime emmener ma maison avec moi, et marron... et pas trop cher! (ahlala c'est dur la vie d'étudiante!)). Il accompagne déjà mes tenues de fin d'été et est déjà en très bonne place pour celles de cet hiver.

    Trèves de bavardages, voici les photos dudit sac:

    DSC03598.JPG
    DSC03599.JPG
    Lien permanent Catégories : Mode & Futilités vestimentaires 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Beijing, Beijing, I love Beijing...

    Ceux qui ont suivi les JO assidûment reconnaitront dans le titre la chanson officielle des JO 2008 made in China...

    Ah! ces JO auront été riches en émotions, et après 15 jours de visionnage intensif (facilité par les mauvais temps breton et normand), de cris de soutiens, de pleurs, de rires, il a été assez difficile de reprendre un rythme normal.

    Ce que je retiendrai des JO?

    - Tout d'abord, la victoire méritée et impressionnante des handballeurs français, avec en particulier les performances hallucinantes du gardien de but Thierry Omeyer, des joueurs Nikola Karabatic, Luc Abalo et Daniel Narcisse. Mais je ne peux m'empêcher de penser également à la défaite injuste de l'équipe féminine en quart de finale, malgré un très bon match des joueuses.

    - Ensuite, un Michael Phelps "phelpsnomménal" (ah ah ah, les petits jeux de mots à la française! (je précise qu'il ne vient pas de moi)) avec ces 8 médailles d'or à seulement 23 ans.

    - la souffrance du coureur chinois Liu Xiang, dont il a été obligé de témoigner devant le monde entier pour justifier son renoncement à la course.

    - la médaille d'or en équipe de l'équipe d'épéistes français salvatrice après plusieurs minutes d'inquiétudes (l'escrime est décidément un sport très stressant mais tellement captivant! il faut vraiment avoir les nerfs biens accrochés!)

    - la suprématie chinoise en gymnastique,qui semble pour l'instant indétrônable, tout comme celle des Russes en natation synchronisée

    - le passage des 5,05 mètres par l'athlète Russe  Elena Isinbaeva en saut à la perche, tout comme celui des 2,05 mètres de l'athlète belge Tia Hellebaut

    - Et bien sûr les médailles des nageurs français, la déception de Laure Manaudou, la médaille de bronze de l'équipe féminine au tir à l'arc...

    Et j'en oublie certainement...

    Ce qui est sûr, c'est que je n'ai qu'une seule hâte: être au JO de Londres en 2012!!

    Et pour ceux qui veulent (ré)écouter la chanson:

     

    Lien permanent Catégories : Melle C & le sport 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Chanson de la semaine: Sébastien Tellier, La ritournelle

    Et une chanson d'amour pour terminer ce mois d'août en douceur.

    Enjoy!

    Melle C.

    Lien permanent Catégories : Melle C & sa playlist 0 commentaire Imprimer Pin it!